Archives de Tag: FN

Une fausse bonne proposition de loi

A peine la loi sur le mariage pour tous entérinée par l’Assemblée Nationale, voici qu’une nouvelle proposition de loi risque de faire parler d’elle à plusieurs titres.

D’abord sur la forme, puisque les députés à l’initiative de la loi, Mrs Gilbert Collard et Jacques Bompard, sont classés à l’extrême droite de l’échiquier politique. Ensuite sur le fond, puisque la proposition de loi vise à modifier la constitution pour y inscrire le référendum révocatoire pour le Président de la République.

Nous avons donc de bons ingrédients pour en faire le prochain sujet chaud sur lequel les médias pourraient se déchainer allègrement. Si tel était le cas, je crains malheureusement que, ce qui aurait pu constituer une excellente tribune pour traiter d’une (vraie) question de droit politique fondamental, le contrôle des représentants par les citoyens, ne risque de se voir transformer en parodie de débat par les éditocrates des médias mainstream.

Je vois au moins 2 raisons à cela :

  • Les personnalités à l’origine de la proposition seront diabolisées à cause de leur appartenance politique. Je ne serais pas étonné si les papiers et autres émissions qui pourront être consacrés à ce sujet choisissent en préambule de dresser un portrait à charge sur le parcours politique des 2 bougres. Ce stratagème bien connu aura pour objectif de discréditer l’idée auprès d’une large partie de l’audience avant même de commencer à analyser la question de fond. On fera donc passer cette proposition de loi pêle-mêle comme un danger pour la >démocratie<, un affreux risque de dérive populiste rappelant les heures les plus sombres de notre histoire (les spécialistes de la désinformation adorent cette phrase), on évoquera la nécessité de garder un cap politique clair en ce temps de crise, on ne manquera pas non plus de mentionner que cela pourrait envoyer un signe négatif au Marché, que l’Europe n’a pas besoin qu’un de ses 2 piliers rentre dans une crise de gouvernance etc etc
  • Je ne doute pas non plus que dans un deuxième temps, on cherchera des exemples dans les pays disposant de cette procédure pour montrer que ça ne fonctionne pas et l’on essayera de montrer que ça ne correspond pas à la tradition politique française. On écartera ainsi définitivement le problème d’un deuxième revers de la main, au lieu par exemple, de traiter la question du droit que s’arrogent les >représentants< du peuple de modifier la constitution sans son consentement.

Si au premier abord j’avais eu un sentiment mitigé en découvrant cette information, après réflexion il n’en est plus rien. D’une part, parce que ce n’est pas aux hommes au pouvoir d’écrire les règles du pouvoir et que j’ai du mal à ne pas voir dans l’action de ces 2 députés autre chose que des visées électoralistes. D’autre part, même si je reconnais qu’ils ont le mérite de proposer une loi que je juge bonne, je regrette qu’elle se limite à la seule révocation du président de la République. En effet, on eu aimé que la proposition de loi intègre des dispositions relatives à la révocation des députés ne respectant pas leurs engagements. Mais bien évidemment, on ne pouvait pas s’attendre à ce que ces messieurs proposent une mesure qui puisse les mettre au chômage à tout moment. Cela ne fait que renforcer chez moi la conviction que nous devons écrire nous même notre contrat social pour nous mettre à l’abri des voleurs de pouvoir !

Certes je viens de faire un beau délit d’intention sur ce qui pourra être dit dans les grands médias sur ce sujet, et j’espère me tromper bien que je n’ai pas la télé pour vérifier, mais malheureusement l’expérience montre que sur des sujets d’une telle importance, l’information poubelle prime sur le débat de qualité.

Tagué , , , ,